Skip to content
Vous etes sur la page:
Projet « Drapés des indépendances » d’Edwige Dakpogan:La place de l’Etoile rouge aux couleurs des drapeaux africains PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matinal de Septembre 2010   

« Habiller des monuments historiques nationaux et des façades de bâtiments administratifs, c’est se souvenir des martyrs qui se sont battus pour que nous parvenions à ces indépendances et interroger par la même occasion, cette indépendance de façade que nombre d’entre nous déplorent ». C’est dans cette logique que s’inscrit l’artiste peintre sculpteur Edwige Dakpogan en réalisant le projet « Drapés des indépendances »...

Ce projet consiste en un habillage des façades des institutions nationales, ainsi que les monuments-symboles présents dans les villes de Cotonou, Porto-Novo, Abomey et Parakou. A Cotonou, c’est la place de l’Etoile rouge qui a été habillée aux couleurs des drapeaux des 17 pays africains qui célèbrent le cinquantenaire de leur indépendance cette année. Selon l’artiste, le choix de mettre à l’honneur les 17 pays africains est un appel à l’unité africaine tant prône par les icônes du panafricanisme dont Kwamé N’krumah. L’ensemble du projet qui s’étend jusqu’en décembre prochain, se veut aussi participatif, car il sera toujours choisi dans la mesure du possible, des jeunes artisans locaux pour aider à la réalisation de l’habillage. Un document sonore est réalisé dans ce cadre et installé sur la place. Après Cotonou et Porto-Novo, ce sont les villes d’Abomey et de Parakou plus précisément la statue, du roi Toffa, l’immeuble Apithy et la statue du roi Béhanzin à la place Goho ,qui accueilleront ce travail artistique.

V.B.A