Skip to content
Vous etes sur la page:
Le candidat Pascal Koupaki perturbé par des étudiants ? (24 h après le candidat Lionel Zinsou)
Écrit par 24 h au Benin du 21/01/2016   

La journée d’hier a été mauvaise pour un autre candidat à la présidentielle de 2016, parti au campus d’Abomey-Calavi pour les besoins de la cause. Il s’agit du candidat Pascal Koupaki d’être perturbé par des étudiants… Encore un candidat à la présidentielle de 2016 venu au campus d’Abomey –Calavi, perturbé par des étudiants. Ceci, en moins d’un jour. Cette fois-ci, c’est le candidat Pascal Koupakide subir les mauvais comportements de certains étudiants décidés à éprouver tout candidat à la présidentielle de 2016 qui viendrait sur place. En effet, alors que le candidat Koupaki et sa suite étaient venus pour faire connaître aux étudiants son programme s’il est élu au palais de la Marina, il y eu soudainement certains étudiants qui sont arrivés perturber la visite ou la séance. Malgré plusieurs appels à leur endroit pour qu’ils se retirent et qu’ils laissent le candidat faire ce pourquoi il est arrivé, ces étudiants à l’air farouche, n’ont pas cédé. A les entendre, leurs problèmes comme les allocations universitaires et autres problèmes liés à leurs études étant immenses et surtout non réglés, il n’est pas question pour un candidat fût-il ancien secrétaire général de l’Onu ou de l’Union Africaine de venir au campus pour parler de politique ou de programme présidentiel. Attristé par le spectacle, le candidat Pascal Koupaki dépité est reparti avec sa délégation avec colère. Avant lui, il y a eu la veille, le candidat Lionel Zinsou qui avait subir le même sort. C’est dire que les candidats à la présidentielle de 2016 qui voudront eux-aussi aller au campus d’Abomey-Calavi sont sans doute désormais avertis. C’est difficile voire impossible pour eux d’aller dans ce haut lieu du savoir et de la recherche pour se faire voir ou faire connaître leur programme présidentiel. Les étudiants, du moins certains d’entre –eux ne les laisseront pas faire.

BARACK GODONOU