Skip to content
Vous etes sur la page:
Cour d’assises de Parakou:Encore des témoignages compromettant Gbadamassi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matinal du 11/07/2013   
Vendredi, 11 Juillet 2014 10:48

La session supplémentaire de la cour d’assises sur l’assassinat du 1er président de la Cour d’appel de Parakou se poursuit. Après la comparution en début de semaine de dame Issifou Sahada, d’autres témoins ont été écoutés. Les anciennes autorités locales et le secrétaire du Syndicat de la Société de gestion des marchés de Parakou (Sgmp), ont été écoutés...
Les anciennes autorités locales en 2005 ont défilé à la barre pour situer la Cour d’assises. La présence à telle date et l’heure de la réunion des autorités au restaurant "La belle Créole" ont été les points sur lesquels les témoins se sont prononcés. L’effectif, la fin de la réunion n’ont pas permis à la cour d’évoluer dans le dossier. Pour certains, la réunion au restaurant a pris fin à 20 h et d’autres soutiennent à 23 h. Avec les témoignages de Amadou Issifou, de François Gouda respectivement chef du 1er et du 3e arrondissement et du 2e adjoint au maire Chabi Sanrigui, la cour a noté des contradictions entre les autorités d’alors. La cour a également procédé à la confrontation entre Issifou Sahada et Amadou Issifou. La poursuite des assises a été faite pour d’autres témoins. Ainsi Osséni Idrissou, ex secrétaire du syndicat de la Sgmp et Abdoulaye Nassirou, conseillé spécial du maire Rachidi Gbadamassi ont été appelés à la barre. Ils se sont respectivement expliqués sur la marche, la motion lue. Pour le 1er, la motion rédigée par le syndicat est faite dans le but d’attirer l’attention des autorités sur leur promesse dans le sens d’une réduction des prix à la Sgmp. Mais contre toute attente, cette motion a été remplacée par Nassirou Abdoulaye. Ce qui ne traduit pas l’esprit de leur marche. Quant à ce dernier, dans un 1er temps, il a tenté de refuser de répondre à la cour mais il a été finalement rappelé à l’ordre. Il s’est également expliqué sur les tracs, la rédaction de la motion présentée au Sg, Osséni Idrissou. Mieux, la Cour a fait une confrontation entre lui et le secrétaire du syndicat de la Sgmp. Le dernier a dit se voir floué par Abdoulaye Nassirou après la lecture de la motion. Avec les témoignages d’Osséni Idrissou et Nassirou Abdoulaye, la cour présidée par Huguette Balley Falana, cherche toujours les auteurs du crime d’assassinat du magistrat Coovi. La Cour a poursuivi hier avec l’écoute des témoins.

Blaise Okapara
(Br Borgou –Alibori)