Skip to content
Vous etes sur la page:
Opposition de Yayi Boni à exécuter la décision de la Ccja:Sébastien Ajavon s’indigne et parle de parjure PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matinal du 30/05/2014   
Samedi, 31 Mai 2014 10:44

Le Président du Conseil national du patronat du Bénin a critiqué l’opposition du Chef de l’Etat à respecter la décision de la Cour commune de justice d’arbitrage dans l’affaire Benin Control S.a et l’Etat béninois... Reçu sur Canal 3 Bénin jeudi 29 mai 2014, Sébastien Ajavon s’est indigné de cette décision du gouvernement. Pour lui, lorsqu’un président de la République ne respecte pas une décision de justice, il se rend coupable de parjure.

Sébastien Ajavon a par ailleurs souligné que l’opposition de Yayi Boni n’aide en rien le Bénin car, a-t-il martelé, aucun investisseur ne voudra encore s’installer dans un environnement où on bafoue les décisions de justice. « Si on ne respecte pas les décisions de justice, autant ne pas aller à Paris. Sinon c’est gaspiller nos sous », a-t-il ajouté montrant ainsi que la décision du gouvernement entamera la crédibilité de la Table ronde de Paris ouverte en temps normal aux opérateurs économiques. Une Table ronde que le Patron des patrons béninois a, hier, jugé moins opportune. Selon lui, la rencontre économique que le Bénin organise en juin prochain à Paris un est forum de trop dont les résultats ne seront jamais appliqués. A en croire Sébastien Ajavon, au lieu de gaspiller les fonds publics dans une initiative ayant échoué à l’avance, les dirigeants feraient mieux d’améliorer l’environnement local des affaires. Au Bénin, a-t-il déploré, l’énergie électrique, n’existe quasiment pas. C’est un facteur de production, a-t-il poursuivi, sans lequel, il ne saurait y avoir de croissance. D’où son appel au sens de responsabilité des dirigeants.

Allégresse Sassé