Skip to content
Vous etes sur la page:
William Ahouandjinou à propos de sa démission du Prd : « J’ai fait cela pour éviter les manipulations politiques de ses dirigeants » PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matinal du 28/04/2014   
Lundi, 28 Avril 2014 13:59

Le conseiller municipal de Porto-Novo, William Ahouandjinou ne partage plus la vision du Parti du renouveau démocratique, (Prd). Il a démissionné du mouvement politique afin d’éviter les manipulations politiques de ses responsables. Intervenant hier dimanche 27 avril 2014 sur l’émission ‘’Ma part de vérité’’, il a précisé que son initiative est justifiée par sa volonté de contribuer au développement de la ville capitale... Le conseiller municipal de Porto-Novo, William Ahouandjinou ne fait plus partie des militants du Parti des ‘’Tchoco Tchoco’’. Il a démissionné. Sur l’émission ‘’Ma part de vérité’’ de Golfe Tv/Fm d’hier, il a montré les raisons qui sous- tendent sa décision. Pour lui, son initiative est motivée par le fait que les dirigeants du Prd ne respectent plus les promesses qu’ils ont tenues envers leurs militants. Il en veut pour preuve, la non construction des parcs d’attraction, des parkings bus et d’autres projets non réalisés jusqu’à ce jour. Autant de choses, a-t-il souligné, qui ont fait que la ville capitale est toujours dans l’ornière. « Porto-Novo n’a toujours pas amorcé son émergence économique. Et cela à cause des dirigeants du Prd. Ils nous ont promis plein de choses. Mais on n’a rien eu jusque-là. Je commence par avoir peur des politiciens. Tout le monde le sait. On sait qu’ils poursuivent leurs intérêts », a-t-il clarifié. Et pour que la ville de Porto-Novo amorce son développement, il faut, a-t-il expliqué, qu’elle soit dirigée par un homme apolitique. « Lorsqu’il s’agit du développement, il faut que la politique ne s’en mêle pas. Si on élit un homme de développement à la tête de cette ville, elle va se développer. J’ai dû démissionner du Prd pour réussir cette mission. Mieux, je projette faire des communications sur les stratégies de développement de la ville. Et ceci à travers un mouvement politique qui sera porté bientôt sur les fonts baptismaux », a-t-il confié. Mais, à peine a-t-il pris ses initiatives de développement, qu’il a commencé par être critiqué par les détracteurs de l’émergence de la ville capitale. Face à cela, le Conseiller municipal de la ville capitale appelle les dirigeants de la République et les populations de Porto-Novo à l’accompagner dans l’émergence économique de la ville capitale. « Il faut que le chef de l’Etat prenne langue avec les opérateurs économiques. Il faut qu’il se réconcilie avec eux pour le bien-être de la ville capitale et de tout le pays », a-t-il souhaité.

Claude Ahovè