Skip to content
Vous etes sur la page:
Intronisation de Blaise Ahanhanzo-Glèlè au palais Wéhondji : Dah « Sèmliko Allomagba » reçoit l’onction de ses ancêtres PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matinal du 18/03/2014   
Mardi, 18 Mars 2014 10:21

Après 03 ans de vacance de trône, Blaise Ahanhanzo-Glèlè a été investi Chef de collectivité pour assumer la 5ème succession sous le nom fort de Dah « Sèmliko Allomagba Lomadjotodo II »... La cérémonie d’intronisation présidée par sa majesté Dédjalagni Agoli Agbo, roi de Danxomè, s’est déroulée le samedi 15 mars 2014 au palais Wéhondji d’Abomey. C’était en présence des membres du gouvernement, d’un parterre d’autorités et d’invités de marque, de dignitaires et de têtes couronnées venus de tous les horizons. L’appel du candidat par le roi, le port des attributs royaux, la présentation ovationnée de la « Tata », la femme Blanche de l’intronisé qui a accepté de subir le rituel, l’onction et la bénédiction des ancêtres à travers le roi Agoli-Agbo, la libation ou la communion fraternelle, l’annonce du nom de baptême de l’intronisé, les messages de félicitation et de soutien, l’esquisse en public des pas de danse au rythme ‘’Houngan’’ du nouveau chef de collectivité et les trois tours de l’arbre sacré devant le palais central de Wéhondji sont les principaux temps forts de la cérémonie d’intronisation de Blaise Ahanhanzo-Glèlè désormais appelé Dah « Sèmliko Allomagba Lomadjotodo II ». Pour l’heureux du jour, sa consécration émane de la volonté de Dieu et de ses ancêtres. « Je ne suis pas indiqué pour être intronisé sur ce trône. J’ai mes oncles, j’ai le dernier fils de Lomadjotodo, Dah Kpazodji qui est encore vivant. Alors pourquoi le choix doit être porté sur moi ? Je ne peux que rendre grâce à Dieu. Je n’ai jamais rêvé de cela. C’est l’œuvre de Dieu. C’est l’œuvre de nos ancêtres » a-t-il confié l’air émotionné. Loin d’une fierté, le tout nouveau Chef de collectivité Ahanhanzo estime en toute humilité qu’il n’est qu’un homme inutile et un simple serviteur de Dieu et du peuple. Justifiant le choix de son nom de règne, il a expliqué que « Dah Sèmliko Allomagba » qui signifie nul ne peut aller contre la volonté divine est le témoignage de sa reconnaissance envers Dieu et les mânes de ses ancêtres. Conscient de la lourde et exaltante mission dont il est investi, il pense concilier ses frères, selon le vœu de ses aïeuls, autour de la solidarité et dans un esprit fraternel au service du développement du royaume et de la nation. En se référant à l’histoire, il a indiqué qu’Ahanhanzo, étant le prince héritier au trône de Danxomè, joue un rôle important en ce qui concerne la tradition. Il faut noter que les cérémonies se poursuivent et durent sept jours.

Zéphirin Toasségnitché
(Br : Zou/Collines)