Skip to content
Vous etes sur la page:
Après le drame du pont de Porto-Novo: Deux corps retrouvés PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matinal du 02/07/2013   
Mardi, 02 Juillet 2013 07:26

Pas de répit sur les lieux du drame qui a frappé la ville de Porto-Novo dimanche 30 juin 2013. Aussi bien les pêcheurs (Tofins) installés aux abords de la lagune que les éléments des Forces marines, tous ont continué la fouille à la recherche des cadavres. Après des heures de recherche, c’est le corps du chauffeur qui a été retrouvé en premier aux environs de midi. Originaire du village Djeffa dans la Commune de Sèmè- Podji, il a nom Faustin Hounsa... La vingtaine d’âge, il est détenteur d’un permis de conduire datant de quatre (04) mois, obtenu au bout de six (06) mois d’apprentissage, a expliqué son jeune frère. Sur ses lèvres supérieures, il y avait des lésions et on pouvait remarquer des égratignures le long de son pied droit. Ses parents qui se sont rendus sur les lieux du drame après avoir appris l’information. Sur place ils ont pu identifier le corps de leur fils qu’ils ont retiré pour l’inhumation dans l’intimité familiale. Le second corps, celui de Issa Aboubacar Garba, vendeur de tissu communément appelé « Baba » a été retrouvé en début de soirée. Ses parents l’ont aussi reconnu. Sur les lieux, les constats ont été confirmés par Marie-Madeleine Gbassi, infirmière diplômé d’Etat, en service au Centre de santé d’Oganla. Il faut dire que le chauffeur défunt, avait à bord du minibus, son apprenti. La fouille a continué jusqu’au moment où nous mettions sous presse, mais le nombre de cadavres retrouvés n’a pas varié. L’équipe de la Direction des services techniques de la mairie de Porto-Novo qui s’est rendue sur les lieux pour porter assistance aux parents s’est vue refusée toute intervention. Le Directeur départemental de la Police nationale, Sévérin Ogouchoro, le commissaire central de la ville de Porto-Novo, Lambert Agblo et le Chef de la Police judiciaire, Lafia Tamou, sont à pied d’œuvre pour recueillir auprès des parents et proches, tous les renseignements afin d’enclencher la procédure d’inhumation des corps.

Thobias G. Rufino
(Br Ouémé/Plateau)

Le message de compassion de la municipalité de Porto-Novo
Communiqué du maire Moukaram Océni

Citoyennes, Citoyens !

Notre Ville est en deuil.

Ce dimanche, 30 juin 2013, un accident très grave s’est produit sur le pont de la lagune de Porto-Novo. Un minibus, avec plusieurs passagers à bord a terminé sa course dans la lagune. Plusieurs dégâts matériels sont déplorés et tous les passagers portés disparus jusqu’au moment où je m’adresse à vous. Aux dernières nouvelles, un premier corps d’un homme a été repêché à 12h50 minutes.
Profondément touchée par cette tragédie..... Tout le Conseil municipal et moi-même souhaitons beaucoup de courage aux familles et proches des passagers de ce minibus. Notre profonde compassion et toutes nos condoléances.
Il est déjà difficile de perdre un être cher à la suite d’un accident ou de la maladie mais d’une façon aussi atroce et dramatique, je comprends leur incompréhension et leur consternation.
Toutes les dispositions sont prises pour poursuivre les recherches des corps des passagers. Bon courage à tous. En tristesse avec vous.
Je profite de cette triste occasion pour :
• Appeler les usagers des routes à beaucoup plus de prudence et à éviter les excès de vitesse source de nombreux accidents. Ce drame me donne encore l’occasion de rappeler aux transporteurs qui versent dans le chargement hors parc dans la Ville que si le conducteur de ce minibus avait respecté les consignes en matière de chargement dans les parcs, on aurait pu identifier facilement les passagers et leur nombre exact ;
• En appeler également nos concitoyens pêcheurs au véritable sens de solidarité et d’assistance volontaire pour les personnes en dangers, car peut-être, avec une certaine promptitude et une solidarité agissante en temps réel, je crois qu’on pouvait sauver quelques uns des passagers.
• Aussi voudrais-je demander aux familles et autres proches des personnes qui devraient se rendre à Cotonou à cette heure du drame et qui ne sont pas de retour, de se rapprocher des postes de police ou de gendarmerie les plus proches pour leur déclaration ou de se rendre à la Mairie de Porto-Novo au secrétariat administratif où un comité est déjà mis en place en place pour les accueillir et les informer.
Encore une fois toutes nos compassions et condoléances les plus attristées.
Puisse Dieu, le Clément nous épargner de tels drames et préserver notre Ville.
Je vous remercie !

Le Parti ‘’Conscience citoyenne’’ compatit

Suite aux accidents survenus dans l’Ouémé, le week-end écoulé, le Parti ‘’Conscience citoyenne’’ de Moukaram Badarou a réagi ce lundi 1er juillet 2013 à Porto-Novo à travers un communiqué de presse. Il y a exprimé sa compassion au peuple béninois, dénoncé les excès de vitesse des conducteurs de taxi et demandé aux autorités de veiller au respect du Code de la route.
Communique De Presse

(Tragiques accidents dans l’Ouémé)

Dans la matinée du dimanche 30 juin 2013, ont eu lieu successivement deux graves accidents de circulation dans le département de l’Ouémé.
Le premier à Gouti Tovêgbamè dans la Commune d’Adjohoun causé par le bus immatriculé IPZ 6682 RB de la compagnie Fadel transport quittant Cotonou à destination de Parakou. Six morts et quarante quatre blessés graves.
Le second, à Porto-Novo causé par un mini bus immatriculé AK 4537 RB, quittant Porto-Novo à destination de Cotonou et qui a échoué dans la Lagune en déviant de sa trajectoire sur le pont, à l’entrée de la ville capitale. Une vingtaine de personnes seraient à bord. Les forces de police, de la gendarmerie, de la marine et des sapeurs pompiers sont à pieds d’œuvre pour repêcher les corps.
A la suite de ces malheureux évènements, la Direction nationale, les militantes et militants du Parti Conscience Citoyenne adressent leurs sincères condoléances au peuple béninois tout entier et aux familles éplorées en particulier, et souhaite un prompte rétablissement à tous les blessés.
Par la même occasion, le Parti Conscience Citoyenne exhorte tous les usagers de la route à plus de prudence et à veiller scrupuleusement au respect du code la route.
Enfin, le Parti Conscience Citoyenne demande aux autorités compétentes de redoubler de vigilance dans le contrôle de l’état des véhicules mise en circulation afin de minimiser ces cas d’accidents qui impactent indubitablement le capital humain indispensable au développement de notre cher et beau pays.
Puisse le très Haut préserver le Bénin et éviter à notre peuple de pareilles tragédies

Porto-Novo, le lundi 01 juillet 2013

Pour la Direction nationale

Le président Moukaram Badarou