Skip to content
Vous etes sur la page:
Etude du règlement définitif du budget général de l’Etat gestion 2005 et 2006: Les députés adoptent les règlements mais dénoncent le retard accusé dans l’étude PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 26/06/2013   
Mercredi, 26 Juin 2013 07:17

Les députés  de la 6ème législature ont  examiné et adopté  à la faveur de la séance plénière d’hier mardi 25 juin les projets de règlement définitif général de l’Etat gestion 2055 et 2006.  Ceci par des  votes exprimés à 69 voix pour, 0 contre et 0 abstention pour le budget général de l’Etat gestion 2005  et 72 voix pour, 0 contre et 0 abstention pour celui de 2006... L’adoption de ces différents budgets par les députés de  la 6ème législature permettra  de faire le constat des  résultats des activités exercées par le gouvernement d’alors  et  de mettre en place l’autorisation du transport de ces  résultats au compte permanent du trésor. De même, lesdites adoptions  favoriseront l’approbation des différences entre les résultats et les prévisions budgétaires.  Il faut noter que durant  le  débat général qui a précédé l’adoption de ces deux règlements définitifs desdits budget, les députés  ont exprimé dans leur majorité  leur indignation quant au retard  accusé dans  l’étude desdits projets. Ils ont pour cela, recommandé que des dispositions soient prises pour rattraper le temps perdu. Le ministre des finances a quant à lui, rassuré les élus de la nation des dispositions prises par le gouvernement pour corriger le tir avant la fin de l’année en cours.  La loi de finance 2004-36 du 25 novembre 2005,  rappelle-t-on,  s’évalue  en ressources et en charges prévisionnelles à la somme de 621592 millions de francs CFA. Les prévisions totales des recettes de la loi de finances rectificative, gestion 2005 quant à elles,  s’élèvent à 403 809 millions de francs CFA contre 382 287 millions de francs CFA pour la loi de finances, gestion 2004. Elles connaissent alors une augmentation de 21 522 millions de francs CFA par rapport à la gestion 2004. En ce qui concerne loi n° 2006-20 du 17 novembre 2006 portant loi de finances Rectificative pour la gestion 2006, elle s’estime  en ressources et en charges prévisionnelles à la somme de 617 977 millions de francs CFA. Les prévisions totales des recettes de la même loi de finances rectificative, gestion 2006, s’élèvent à 419 940 millions de francs CFA contre 403 809 millions de francs CFA pour la loi de finances, gestion 2005. Les dépenses totales de la loi de finances rectificative, gestion 2006 sont prévues pour un montant de 617 977 millions de francs CFA contre 621 592 millions de francs CFA pour la gestion 2005, soit une diminution de 3 615 millions de francs CFA.

Leonel EBO