Skip to content
Vous etes sur la page:
Délestage et nouvelle forme de facturation: La double désolation des clients de la Sbee PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Adjinakou du 26/04/2013   
Vendredi, 26 Avril 2013 12:08

Avec désolation, ignorance et crise économique, les Béninois affrontent sans détour la crise énergétique que traverse le Bénin avec son corolaire de nouvelle facturation à la Sbee. Dans le présent dossier, nous avons recueilli pour vous les explications des responsables de la société d'énergie électrique et quelques plaintes des consommateurs. Lire plutôt…
· L'esprit de la réforme

Nombreux sont ces clients qui se plaignent parce que ne maitrisant pas la nouvelle procédure de facturation. Pour justifier la nouvelle forme de facturation électrique, les responsables de la structure d'Etat chargée de commercialiser l'énergie électrique ont tenté de donner les principales raisons de la nouvelle méthode de facturation décriée. Tout en reconnaissant la pertinence de la grogne des clients, Marius Hounkpatin, directeur général de la Sbee a levé l'équivoque : " Nous, nous sommes prestataires de service. Et il serait important qu'on vous explique ce qui s'est passé sinon ça pourrait être interprété autrement (… ) il s'agit de la réforme de la facturation, la vulgarisation du prépaiement, la télégestion commerciale, des réformes engagées pour faire de la Sbee une société au service du bien-être et du développement. A l'en croire, la facturation alternée serait la première étape de la série des réformes initiées pour moderniser et dynamiser la société aussi bien sur le plan du réseau qu'au niveau commercial. La facturation alternée, entrée en vigueur depuis janvier 2012 selon ses mêmes responsables, reflèterait réellement la consommation de l'abonné et devrait au cours de la phase expérimentale de six mois, permettre aux ménages et organisations d'évaluer en moyenne leur propre consommation électrique. Il est vrai que cette réforme dans la facturation a conduit à une situation peu recommandable qui a vu des consommateurs impactés de 50% et plus par rapport à leurs consommations antérieures, a reconnu l'autorité tout en expliquant qu'au nombre des abonnés impactés, se trouvent ceux dont les compteurs sont en panne et tournent sans arrêt, ce qui ne reflète pas la consommation réelle du consommateur. Mieux, il y a de nombreux abonnés qui, pour des raisons diverses (les compteurs ne sont pas souvent relevés d'où une sous-évaluation dans la moyenne de la consommation), s'arrangent avec les agents de la Sbee pour minorer les consommations. Pour sa part, la hausse de la facture se justifie donc, des mois après. Mais, la Société béninoise d'énergie électrique, consciente de la faiblesse du pouvoir d'achat des consommateurs a, sur recommandation du chef de l'Etat, élaboré un certain nombre de réformes pour non seulement procéder à la modernisation du réseau électrique mais surtout pour soulager le panier de la ménagère. La réforme de la facturation alternée a été élaborée pour soulager la clientèle et pour régler de façon définitive la question des releveurs, précise le directeur de la Sbee. La facturation dite par estimation serait la solution aux difficultés d'accès dans les maisons du fait de l'absence des consommateurs pour relever à temps les factures ; ce qui a été fait en 2012 a-t-il indiqué avant de rassurer que depuis janvier 2013, c'est la facturation réelle qui est de mise.

Gérys Hadégbé