Skip to content
Vous etes sur la page:
Drame à Ouèdèmé-Adja(Lokossa): Un écolier meurt par noyade PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 28/02/2013   
Jeudi, 28 Février 2013 08:24

Le drame est survenu le mercredi 27 février 2013 aux environs de 14 heures à Dékanmé, un village de l’arrondissement de Ouèdèmé-Adja dans la commune de Lokossa. Alors qu’ils se baignaient à trois dans un cours d’eau, le petit Alain S. n’en sortira plus vivant... Personne ne peut décrire avec précision les circonstances de la mort du petit S. Alain âgé d’à peine douze ans. Encore moins ses deux camarades avec qui il s’amusait dans l’eau stagnante. Selon les témoignages, les trois enfants s’amusaient allègrement dans l’eau comme à leur habitude par ces temps de grande chaleur  quand la victime a effectué  un plongeon. Ces amis ont cru qu’il jouait au malin et au plus résistant sous l’eau. Mais il n’en sortira plus vivant. C’est bien des minutes plus tard qu’ils se sont rendu compte que leur ami n’était pas entrain de jouer. Ils ont aussitôt alerté les voisins. Mais il était déjà trop tard. Le petit Alain était déjà mort noyé. C’est la consternation totale dans la famille du petit Alain. Le père qui était revenu du champ et accueilli par cette triste nouvelle était inconsolable. Il a fallu la vigilance des villageois sinon il se serait suicidé lui aussi. Et quand de ces genres de drames inexplicables surviennent dans les villages, on trouve toujours des bouc-émissaires. La place est donc laissée aux supputations et aux interprétations diverses. Car, selon certains villageois, la mort du petit ne serait  pas naturelle.  La mort d’Alain doit servir de leçon aux habitants de ce village qui devront désormais redoubler de vigilance dans la surveillance de leurs enfants quand ils se jettent dans ces eaux pour se baigner et s’amuser.

Romain COKOU  A. (Correspondant Mono/Couffo)