Skip to content
Vous etes sur la page:
Rebondissement dans le dossier ‘’ICC-Services et consorts’’: Cédar Kpognizoun, le Dg de Ntic Services mis aux arrêts PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 27/02/2013   
Mercredi, 27 Février 2013 11:01

En fuite depuis quelques années, à la suite du scandale ‘’ICC-Services et consorts’’, une vaste escroquerie financière de plusieurs dizaines de milliards de francs Cfa, le Directeur général de Ntic Services, l’un des responsables des structures illégales de placement d’argent ayant abandonné leur pays pour incapacité de rembourser leurs déposants en 2011, est mis aux arrêts... De sources bien fondées, on apprend que le Directeur des Ntic Services, l’un des responsables de structures illégales de placement d’argent interpellés par l’Etat béninois et qui est en fuite depuis environ deux ans, a été arrêté le week-end dernier. Selon nos sources, l’homme serait revenu dans son pays pour prendre part aux obsèques d’un de ses parents. C’est dans ce contexte que l’homme recherché par la justice béninoise a été mis aux arrêts et placé en garde-à-vue. A la suite de cette arrestation, nombreux sont les déposants de cette structure illégale de collecte d’épargnes qui se demandent cependant le terminus de l’affaire. Cette arrestation est-elle une garantie pour que ces derniers entrent dans leurs fonds ? Ou bien un autre épisode du dilatoire qui embourbe aujourd’hui ce dossier ? Les réponses apodictiques à ces interrogations se trouveront sans doute dans la bonne volonté de ces responsables de structures de placement à payer leurs déposants. Autrement, aucune issue ne semble s’offrir pour faciliter le dénouement de cette situation. Même la commission spéciale mise en place par le gouvernement pour faciliter la réparation des dommages causés aux populations peine à décanter la situation. En 2012 déjà des mis en cause de ce dossier emprisonnés ont recouvré leur liberté. Pendant que dans ce même dossier, certains sont morts, d’autres par contre continuent de se couler douce dans leur cachette.

Les déposants qui ne demandent que justice soit faite continuent de se nourrir de l’espoir qu’un jour, leurs sous spoliés leur seront restitués sans faille.

Promesse de campagne de Boni Yayi en 2011

L’une des promesses de campagne du Président Boni Yayi lors de l’élection présidentielle de 2011 était de faire tout possible pour que les victimes de cette affaire rentrent dans leurs fonds. Malheureusement, depuis qu’il est revenu à la tête du pays à l’issue du premier tour de la présidentielle de 2011, le Chef de l’Etat n’a pas évolué dans le dossier. La commission spéciale qu’il a mise en place à cet effet non plus n’y pas pu grand-chose. Désormais, les victimes semblent être livrées à leur propre sort. Pour l’heure, il est difficile de dire la suite du dossier avec l’arrestation de ce responsable de la structure illégale de placement d’argent qui est venue simplement comme pour remettre le couteau dans la plaie.

Justin EDIKOU