Skip to content
Vous etes sur la page:
Délivrance de carte d’identité et passeport béninois à Charles Blé Goudé :2 présumés complices emprisonnés à Porto-Novo PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matinal du 27/02/2013   
Mercredi, 27 Février 2013 10:58

Les autorités ivoiriennes ont saisi le Bénin, après avoir constaté que l’ancien ministre de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, leader des jeunes patriotes ivoiriens, arrêté au Ghana, est détenteur d’un passeport et d’une carte d’identité béninois. Le dispositif mis en branle et les enquêtes ont permis de mettre la main sur 2 présumés complices à Porto-Novo, mercredi 20 février 2013. Ils ont été présentés lundi 25 février 2013, au Procureur du tribunal de première instance de Porto-Novo... La carte d’identité établie au Leader des jeunes patriotes, porte le n°1009579837 BEN1122889 M738708. Elle est établie sous le nom de Dossévi Armand de coutume « Mina », mais avec la photo de Charles Blé Goudé. Mieux, cette carte établie le 07 octobre 2011 aurait été enregistrée à Porto-Novo, soit à la Direction départementale de la Police nationale de l’Ouémé- Plateau, ou à la Préfecture de Porto-Novo. Suite à une plainte des autorités ivoiriennes après l’arrestation de Charles Blé Goudé au Ghana, une enquête a été diligentée par le ministre de l’Intérieur béninois. Suspectés, le chef quartier d’Ayimlonfidé à Porto-Novo Nouréni Ismaïl et Pulchérie Houessou en service au département carte d’identité à la mairie de Porto-Novo ont été arrêtés pour complicité de fabrication. Gardés au Commissariat central de Porto-Novo depuis mercredi 20 février 2013, ils ont été présentés au procureur du Tribunal de première instance de Porto-Novo lundi dernier, et mis à la disposition du juge d’instruction du premier cabinet pour les suites de l’enquête. Les indiscrétions révèlent que Charles Blé Goudé aurait même séjourné au Bénin aux temps forts de la crise ivoirienne en 2011. Pour en arriver à l’arrestation de ces 2 suspects à Porto-Novo, il a fallu retrouver les traces du duplicata de la carte d’identité, demandé par son porteur aux Archives de la mairie de Porto-Novo. Devant le procureur, les présumés complices arrêtés ont reconnu les faits. Le chef quartier d’Ayimlonfidé a reconnu avoir signé l’attestation de possession d’Etat pour le nommé Dossévi Armand à blanc, que l’agent de la mairie a certifié par la suite. Les enquêtes ont également révélé que le certificat de perte qui a servi à établir la carte d’identité a été délivré au commissariat d’Aïdjèdo à Cotonou.

Les soupçons sur la détention d’un passeport !

Selon nos investigations, Charles Blé Goudé, serait également détenteur d’un passeport béninois. Les enquêtes ont révélé qu’il a été également établi sous le nom de Dossévi Armand. Une fouille a été organisée avant l’étape des enquêtes de Porto-Novo au service de l’immigration. La fouille est restée infructueuse. Ce qui fait douter de l’établissement du passeport au niveau de ce service. Mais les enquêtes se poursuivent pour détecter le réseau d’établissement de fausses pièces d’Etat civil au Bénin.

Thobias G. Rufino

(Br Ouémé/Plateau)