Skip to content
Vous etes sur la page:
Poursuite et mise en accusation d’anciens ministres devant la HCJ: Zinzindohoué rejoint Noudégbessi, Lawani et Biaou PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 26/02/2013   
Mardi, 26 Février 2013 07:28

Si  les cas François Noudégbessi, Soulé Mana Lawani et Rogatien Biaou sont déjà livrés par les députés pour être poursuivis devant la Haute Cour de Justice, depuis hier, c’est l’ancien ministre de l’intérieur M. Armand Zinzindohoué qui a vu sort scellé. Armand Zinzindohoué est aussi poursuivi et mis en accusation devant la Hcj... 66 Voix pour, 12 Contre et 03 Abstention, tel a été le verdict du vote relatif à la demande de poursuite de l’ex-ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, M. Armand Zinzindohoué devant la Haute Cour de Justice. Réunis en plénière le lundi 25 Février dernier au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo, les députés ont, pour la grande majorité donné leur quitus pour que l’ancien patron de la sécurité publique puisse aller se défendre devant la Haute Cour de Justice dans le cadre de l’affaire relative à la délivrance de permis de port d’arme à certains responsables des structures illégales de collecte de fonds, ICC-Services et consorts. Ce faisant, les honorables députés donnent à l’ancien ministre l’opportunité d’exhiber à qui de droit son mémorable précieusement élaboré et dont la presse a fait cas en son temps.  Désormais, tous les regards des Béninois sont tournés vers l’institution de Théodore Holo qui est chargé d’inculper ou non ces hauts cadres de l’administration publique qui seraient mêlés dans des dossiers de corruption, de malversation et autres. Depuis le vendredi 22 Février dernier, les sieurs François Noudégbessi, Soulé Mana Lawani et Rogatien Biaou, respectivement impliqués dans les dossiers, construction du siège de l’Assemblée Nationale, affaire Cen-sad, et vente de domaine appartenant à l’Etat béninois aux Etats Unis sont fixés sur leur sort.

Etienne YEMADJE