Skip to content
Vous etes sur la page:
Retrait de l’accréditation à l’ambassadeur de France près le Bénin: Jean Paul Monchaux déclaré persona non grata (Le torchon brûle entre la France et le Bénin) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 26/02/2013   
Mardi, 26 Février 2013 07:22

Si les informations s’avèreraient vraies, l’ambassadeur de France près le Bénin, son excellence Jean Paul Monchaux est, depuis hier, déclaré persona non grata sur le territoire national par le gouvernement de Boni Yayi. Le gouvernement béninois lui aurait retiré son accréditation. Par cet acte qui pourrait engendrer de la part de la France, des mesures de réciprocités, le gouvernement a refusé d’accorder à Jan Paul Monchaux le droit de rester et de travailler au Bénin... C’est une décision qui intervient après quelques heures seulement de la diffusion sur les ondes des médias français tout au long du week-end dernier des informations selon lesquelles le Bénin serait un pays à risque d’attentat et d’enlèvement dirigés contre les ressortissants français. Une information que les médias français ont relayée en invoquant le Quai d’Orsay comme source. Pour le gouvernement béninois qui, dans un premier temps, a réagi à travers le ministère des affaires étrangères. Dans un communiqué de presse, il a dit son étonnement, son indignation et a apporté un démenti formel contre de telles allégations Il estime que l’ambassadeur de France près le Bénin devrait être à l’origine de cette information que le Quai d’Orsay aurait balancé dans les médias. Le Bénin, selon les autorités françaises, serait devenu une terre d’érection des terroristes contre notamment les ressortissants français résidents au  Bénin. A en croire des spécialistes des questions diplomatiques, c’est la première fois que le Bénin décide de retirer une accréditation à un diplomate en poste sur on territoire. Ces derniers précisent qu’une telle décision est assez grave et pourrait être préjudiciable pour les relations entre le Bénin et la France. Ils ont même fait allusion au poids économique de ce pays et son influence sur l’Union européenne. Le risque des mesures de réciprocités n’est pas à écarter de qui aura à coup sûr un impact négatif sur les relations entre les deux pays.

J. D.