Skip to content
Vous etes sur la page:
Affaire « Offense au Chef de l’Etat »: Boni Yayi accorde une clémence présidentielle à Me Lionel Agbo PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 31/01/2013   
Jeudi, 31 Janvier 2013 02:32

Pour avoir tenu des propos injurieux et diffamatoires  contre le Chef de l’Etat au cours d’une conférence de presse  en septembre 2012 au Codiam de Cotonou, l’ancien conseiller spécial, Me Lionel Agbo,  a été condamné à six mois de prison ferme. La Directrice de la Télévision Canal3 Bénin, Berthe Cakpossa a, quant à elle, écopé de 3 mois de prison ferme pour avoir permis  la diffusion intégrale de la conférence de Presse de Me Lionel Agbo. Mais soucieux des conditions de vie  de chaque citoyen, le Président de la République vient, comme en bon père de famille, d’accorder son pardon et une clémence présidentielle à ces deux accusés...

Me Lionel Agbo, conseiller spécial du chef de l’Etat et Mme Berthe Cakpossa, Directrice de la Télévision privée Canal3 Bénin peuvent   désormais se frotter les mains. Et pour cause, ils viennent de bénéficier d’une clémence présidentielle de la part du père de la Nation,  Boni Yayi. En effet, Lors de sa conférence de presse tenue en septembre dernier au Codiam de Cotonou, Me Lionel Agbo a tenu des propos injurieux et diffamatoires à l’endroit du Chef de l’Etat. Il aurait affirmé qu’il existerait des milliardaires corrompus tapis à la Présidence de la République qui bénéficiaient de la protection du Chef de l’Etat.   Le président Boni qui, selon le communiqué de la clémence présidentielle, fait de la lutte contre la corruption, l’impunité et  la bonne gouvernance, les principes cardinaux de son action, a porté plainte contre Me Lionel Agbo afin que ce dernier donne les preuves de ses allégations. A en croire ledit communiqué, la démarche du chef de l’Etat visait en réalité à balayer devant sa propre devanture en ce qui concerne la lutte contre la corruption. Après le verdict rendu par le Tribunal de Première Instance de et de première classe de Cotonou le 23 janvier 2013, Me Lionel Agbo a été condamné  à six mois d’emprisonnement ferme pour offense au Chef de l’Etat. Mais à son retour du sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba, il a été donné au Chef de l’Etat de constater que Lionel Agbo évadé du territoire national après le verdict de la Cour ne s’est pas toujours conformé à la décision de justice. Le communiqué a souligné que Me Lionel Agbo a décidé de se soustraire en prenant la fuite. Soucieux des conditions de vie de chaque  Béninois et suivant les prérogatives que lui confère la Constitution, a précisé ledit communiqué, Boni Yayi a alors décidé de retirer sa plainte contre Lionel Agbo. Mieux, il lui  accorde son pardon et une clémence  présidentielle. Il demande par conséquent à ce dernier où qu’il se trouve actuellement de prendre contact en toute quiétude avec tous ses avocats impliqués dans ce dossier en vue des modalités pratiques de la mise en œuvre de cette clémence présidentielle. La décision du chef de l’Etat s’applique également à Mme Berthe Cakpossa, Directrice de canal3 Bénin, condamnée à 3 mois d’emprisonnement dans le même dossier. Le Président de la République a, par  la même occasion remercié les Juges pour avoir rendu cette décision. Il salue le professionnalisme  dont ils ont fait preuve. Le premier Magistrat n’a pas manqué d’inviter les organes de presse à aussi faire preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information et dans l’exercice de leur fonction. L’actuel locataire de la Marina vient une fois encore de démontrer le sens de pardon  et toute sa volonté à garantir la paix et la quiétude à tous les citoyens béninois. Il reste maintenant que le fugitif, Me Lionel Agbo se ravise pour faciliter la mise en œuvre de cette décision oh combien sage du Chef de l’Etat.   

Louis TOSSAVI