Skip to content
Vous etes sur la page:
Lutte contre le trafic de stupéfiants: Une quantité importante de drogue saisie au Port autonome de Cotonou, mardi dernier PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 30/01/2013   
Mercredi, 30 Janvier 2013 00:12

Un conteneur bourré d’une quantité importante de drogue a été découvert et passé  fin ce mardi 29 janvier 2013, sur le terminal à conteneur du port autonome de Cotonou. Le travail  a été abattu par une  équipe mixte composée de la police nationale, de  la douane, de chiens renifleurs et autres...

 

La ruse du convoyeur du conteneur de drogue n’a pas échappé à la vigilance des forces de sécurité au Port autonome de Cotonou. Ces dernières ont démasqué le pot-aux-roses dissimulé dans des cartons. Rien à priori ne dit sur le contenu des cartons éparpillés à même le sol pendant les fouilles. Ce ne sont que des cartons ordinaires contenant des emballages et autres choses non suspectes. Mais lesdits emballages contenaient de la drogue minutieusement calfeutrée dans les parois des cartons. Ce qui montre que ce fut un travail d’ingéniosité qui a été fait par le ou les convoyeurs desdites ‘’marchandises’’, estiment les experts du domaine de lutte contre les stupéfiants.  Au Directeur de la Douane Théophile Soussia de dire : « C’est un travail d’usine qui a été fait », avant de féliciter l’équipe qui est arrivée à mettre la main sur le container. Pour le moment aucun chiffre sur la quantité ni le type de drogue n’a été avancé par l’équipe ayant travaillé. Mais le porte-parole de la police compte les vulgariser prochainement. « Pour le moment, nous avons détecté un certain nombre, nous continuons de procéder à la fouille. Un prélèvement a été et sera analysé au  niveau du laboratoire. Et c‘est seulement à l’issue du résultat trouvé qu’on pourra dire le type de drogue saisi et évalué la quantité». Les inscriptions indiquent sur les cartons sans doute le lieu de provenance du container (Pakistan). Le container serait parti de cette partie d’Asie méridionale en novembre 2012 et a fait une escale au Maroc, avant de débarquer au Port autonome de Cotonou ce 26 janvier 2013. Pour l’instant, le convoyeur et le ou les destinataires ne sont pas connus. Ce sont des informations gardées top secret par la police pour la poursuite de l’enquête  afin de dénicher les impliqués.  Attendant tout ceci, Théophile Soussia souligne qu’ « avec cette prise, les gens comprendront que le Port de Cotonou est en avant-garde pour la lutte contre ces trafics ».Et au Directeur général par intérim du Port, Kassim Traoré,  de rassurer  les opérateurs en ces termes : « (…) La destination devient de plus en plus risquée pour les trafiquants ». Alors, invite-t-il, les opérateurs, « S’il y a un risque pour eux, (trafiquants de drogue, Ndlr), il y a une porte ouverte à vous autres, opérateurs économiques vertueux. N’hésitez pas. Parce que le port autonome de Cotonou n’est un port de trafic de drogue et il ne le sera jamais ».

E.A