Skip to content
Vous etes sur la page:
Municipalité de Porto-Novo: Océni Moukaram subit le même sort que Dober PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 29/01/2013   
Mardi, 29 Janvier 2013 23:09

Les municipales et locales de 2013 annoncent déjà les couleurs au sein des formations politiques qu’elles soient de la majorité présidentielle ou de l’opposition. Certains ténors de  ces formations politiques saisissent l’occasion pour se régler des comptes. Tout porte à croire que c’est qui se passe actuellement au PRD...

 

Le maire Océni Moukaram va-t-il subir le même sort que son prédécesseur Dober ? De toutes les façons, le commun des Béninois a retenu que c’est à quelques mois des municipales et locales de 2008 que l’ancien maire de la ville capitale, M. Dossou Bernard (Dober), jadis un ténor du Parti du Renouveau Démocratique lui aussi, a commencé à avoir des démêlées avec le staff de cette formation politique. Résultat, au terme de son mandat à la tête de la municipalité de Porto-Novo, les leaders de son parti, le PRD, lui ont simplement retiré leur confiance, contrairement au parti la comme cela et que les responsables du PRD pourraient se débarrasser aussi facilement de Dober. Parce qu’on se rappelle encore que c’est le président Adrien Houngbédji, élu maire de la ville de Porto-Novo, qui a démissionné pour céder son fauteuil à Dober. Aujourd’hui, l’histoire est entrain de bégayer encore dans cette formation politique. Le Conseil municipal de Porto-Novo traverse  depuis quelques mois une crise sans précédent. Or tous les Béninois savent que la deuxième ville à statut particulier du Bénin  est toujours administrée par un Conseil municipal à forte dominance PRD, le Parti du Renouveau Démocratique de Me Adrien Houngbédji. Le hic, c’est la période où s’éclate cette crise liée à la construction ou non du nouvel hôtel de ville de la capitale. Un dossier dans lequel la gestion du maire Océni Moukaram est dénoncée par certains membres du Conseil communal qui auraient le soutien sans condition du président du PRD.  Or, ce sera bientôt la fin du mandat de cette équipe municipale et le maire Océni Moukaram que, selon certains commentaires, le président Adrien Houngbédji a, à lui tout seul et contre tous imposé, est désavoué. Les mêmes faits produiront-ils les mêmes effets ? Les prochaines municipales et locales nous édifieront.

J. D.