Skip to content
Vous etes sur la page:
Libération des responsables d’ICC-Services: Des citoyens menacent PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 04/12/2012   
Mardi, 04 Décembre 2012 07:27

La nouvelle est tombée en début de week-end dernier. Certains responsables d’ICC-Services ont été libérés par la justice. Cette situation n’ayant pas plu aux épargnants et autres citoyens, ces derniers menacent de se  faire entendre par les autorités pour qu’une issue favorable soit trouvée à cette affaire. Voici quelques réactions...
Attinkpasso Odette, commerçante

« Je constate qu’on veut ramener des affrontements dans le pays »

« Je suis peinée de dire qu’au Bénin, nous marchons sur la tête. Comment peut-on libérer ceux-là qui nous ont grugés sans qu’on ait encore un résultat de notre situation ? Je me pose cette question d’autant plus que nous traînons toujours les séquelles. J’ai fais des prêts au niveau d’une institution financière que je n’ai pas réglé faute de n’avoir pas recouvré mes sous déposés à Icc-services. Je constate qu’on veut ramener des affrontements dans le pays avec cette décision de justice. »


Josué   Lémon,           Rebobineur

« Nous avons été ruinés par Icc-services. J’ai perdu mon emploi avec cette affaire»

« Il faut qu’on fasse beaucoup attention avec la situation actuelle. On ne pas nous faire çà. Il faut les contraindre à nous payer nos sous. Je dois à des gens et ils sont venus confisquer mes machines parce que je n’ai pas respecté les échéances. Nous avons été ruinés par Icc-services. Ce qui a fait que j’ai perdu mon emploi aujourd’hui. »

Nadjim, Opérateur économique

« Mon argent ne partira pas aussi facilement en fumée »

« Libérer ces responsables d’Icc-services, c’est une grande pagaille que la justice veut créer dans le pays. J’ai près de deux millions de francs CFA coincés dans leurs poches et vous pensez que si on règle le problème de cette façon, nous allons laisser faire ? Je crois que le Chef doit réagir sinon beaucoup de chose risque de se passer. En tout cas, mon argent à moi ne partira pas aussi facilement en fumée. Est-ce qu’ils vont nous rembourser nos sous une fois leur sortie ? Rien n’a été dit et c’est comme çà on a appris la nouvelle grâce aux médias. »

Fawaz Adoumbou, Opérateur géomètre

« Cette décision va provoquer des soulèvements »

« C’est avec un grand regret que j’ai appris la nouvelle sur des chaînes de radio. On ne peut pas vouloir une chose et en même temps son contraire. On a dit dans ce pays qu’ils ne vont pas sortir si le problème n’est pas réglé. Mais on vient de nous démontrer le contraire. Je n’ai pas grand-chose chez eux, mais je crois que ceux qui ont laissé beaucoup d’argent dans leurs caisses ne vont pas tarder à se faire justice. Cette décision pour moi va provoquer  des soulèvements. J’en suis sûr. »

El Hadja Madjidou, commençante à Dantokpa

« On va obliger les gens à les retourner en prison»

« Je crois que les gens veulent nous obliger à se rendre justice. Tant que je n’aurai pas mes sous, ceux qui ont été libérés n’auront pas la paix. La Justice aussi, le Gouvernement aussi parce que ce n’est pas possible de les libérer sans qu’on ait encore eu une issue favorable à notre situation. On va obliger les gens à les retourner en prison  tant qu’on n’aura pas nos sous.

Tiburce Téblékou, Tontinier

« Je continue de traîner des dettes…la suite ne sera pas facile à gérer »

« J’ai l’argent d’autrui avec eux et on les a libérés sans aucune autre forme de procédure pour nous satisfaire. Le Président Boni Yayi a promis les contraindre à payer après sa réélection, mais rien n’est encore fait et on les sort de la prison. Mes biens ont été saisis par ceux qui déposent leurs sous chez moi et que je n’ai pas pu satisfaire du fait de la mauvaise foi des responsables de Icc-services. Les autres ont payé avant de sortir de la prison, mais eux, ils sont laissés sans qu’on ait été payé. Je continue de traîner des dettes. La suite ne sera pas facile à gérer comme on le pense. »


Propos recueillis par Etienne YEMADJE