Skip to content
Vous etes sur la page:
Après l’échec des négociations avec le Gouvernement: Les syndicats en rang dispersés PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 03/12/2012   
Lundi, 03 Décembre 2012 07:16

Les négociations entre le gouvernement, les centrales et confédérations syndicales sont pour le moment suspendues. Les deux parties n’ont pu harmoniser ou concilier leurs positions. La conséquence est que certains syndicats notamment la Cstb annoncent une grève de 48h dès mardi prochain. Mais déjà, d’autres syndicats déclarent qu’ils ne sont ni de près ni de loin mêlés à ce mouvement...
La Cstb part en grève dès mardi prochain. Mais contrairement aux autres fois, elle ne sera pas soutenue ou renforcer par les autres syndicats. La Cgtb de Pascal Todjinou et bien d’autres syndicats ont déclaré qu’ils ne partent pas en grève le mardi comme la Cstb. ‘’Nous ne sommes invités à rien et nous sommes associés à aucun mouvement de grève’’, ont déclaré  les autres syndicats. On peut en déduire que les centrales et confédérations syndicales n’ont pas la même appréciation ou position sur les revendications des travailleurs à la suite des dernières négociations avec le gouvernement qui n’ont pas abouti. Est-ce à dire que certains syndicats comptent sur une éventuelle reprise des négociations pour trouver des solutions aux problèmes des travailleurs ? Leur attitude pourrait aussi être considérée comme une manière de se désolidariser des autres syndicats qui ont décidé de déclencher la grève à la suite de la suspension des négociations gouvernement-syndicats. Disons que les syndicats vont actuellement en rangs dispersés. Une situation qui pourrait conforter le gouvernement qui lors de la dernière rencontre a estimé que l’Etat n’a pas les moyens de répondre à certaines exigences des syndicats, notamment la restitution ou la rétrocession aux travailleurs, des fonds défalqués pour faits de grèves. La situation se complique et il faut attendre de voire si la Cstb sera capable ou non de mobiliser à sa cause dès mardi prochain, un grand nombre de travailleurs. La réussite ou l’échec de cette grève confortera  le gouvernement dans sa position ou l’obligera à retourner à la table de négociation pour rechercher un compromis ou faire  des concessions.

Euloge R. GANDAHO