Skip to content
Vous etes sur la page:
Libercom: L'ATRPT réfléchit au processus de privatisation PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Adjinakou du 22/11/2012   
Jeudi, 22 Novembre 2012 06:52

Hier Mercredi 21 Novembre 2012, une séance de travail a réunie les conseillers de l'Autorité de régulation des postes et télécommunications, les membres du conseil d'administration de Bénin télécom Sa et les cadres de Libercom. Principal sujet débattu, le processus devant conduire à l'aboutissement dans les délais à la cession et à la privatisation de Libercom comme l'a martelé le chef de l'Etat lors de la dernière audience accordée aux conseillers de l'instance de régulation... Cette séance a permis au Président Firmin Djimènou et ses conseillers de s'enquérir du niveau d'évolution du processus de filialisation chez des responsables de Bénin télécom Sa et de Libercom. Réuni en Conseil des ministres ordinaire le mercredi 27 juin dernier, le gouvernement s'est penché sur la privatisation de la société étatique de téléphonie mobile, Libercom vu son état fébrile. A cet effet, les membres du gouvernement ont adopté un projet de décret portant réforme juridique et organisationnelle de Bénin Télécom SA. Cette réforme " vise la filialisation et dans le même temps la privatisation de Libercom ". C'est pour ce faire, qu'une instruction a été donnée au ministre de la Communication et à l'Autorité transitoire de régulation des postes et télécommunication pour élaborer le cahier des charges de cette opération de filialisation et de privatisation en relation avec la Commission technique de dénationalisation. A la dernière audience, l'Autorité de régulation a été conviée par le chef de l'Etat à mettre tout en œuvre pour réussir dans un délai de deux semaines la filialisation et la privatisation. C'est dans cette perspective que la réunion d'hier a été initiée. Cette réunion a permis à l'autorité de régulation des postes et télécommunication créée par le décret 2007-209 du 10 Mai 2007 de s'enquérir des actions menées par le Conseil d'administration de Bénin télécom Sa dans le cadre dudit processus. Urbain Fadégnon, Directeur général de Bénin télécom Sa dans son intervention a affirmé que depuis le 5 Novembre 2012, son Conseil d'administration a commencé à se pencher et à statuer sur la question qu'il approuve d'ailleurs suite aux études techniques. Poursuivant, il a signalé que le rapport du Conseil d'administration a déjà été transmis au tribunal qui doit procéder à la nomination du commissaire aux apports chargé d'évaluer Libercom et à la création de la société qui se chargera du transfert des actifs. Dans sa mission de boucler sous peu le dossier de filialisation et de privatisation de Libercom, l'ARPT a donc consulté les acteurs impliqués dans ce processus pour la régularisation de sa forme juridique selon les normes de l'Ohada. Firmin Djimènou, président de l'Autorité de régulation des postes et télécommunications pour l'occasion, a déploré la lenteur et le piétinement du dossier et a suggéré l'établissement d'un chronogramme afin de rester dans le délai. Il faut signaler que dans ce dossier de privatisation, l'ARPT, joue un grand rôle pour mener à bien cette liquidation. L'instance de régularisation veut donc mettre les bouchées doubles pour respecter le délai de la filialisation et la privatisation d'un Libercom qui ne cesse de rouler à perte.


Gérys Hadégbé