Skip to content
Vous etes sur la page:
Ministère de la communication: Une 2ème chaine de télévision Ortb pour 2013 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La Tribune de la Capitale du 21/11/2012   
Mercredi, 21 Novembre 2012 09:24

L’office de Télévision et de Radio diffusion du Bénin (Ortb) verra naître une sœur jumelle de la télévision nationale avec quelques caractéristiques propres. L’information a été rendue publique par le ministre en charge de la Communication ce mardi 20 novembre 2012 après la présentation en commission du budget de son département...
Le budget du ministère de la communication va  connaître une augmentation. En effet, de 8 milliards en 2012, il est passé à 10 milliards pour le budget de l’année 2013. Cette augmentation servira entre autres à la création et au lancement d’une 2ème chaine nationale de télévision et permettre d’entamer le projet d’Internet pour tous d’ici 2015. «

… Maintenant, nous voulons créer une deuxième chaine de télévision Ortb n°2, qui serait une télévision thématique, où il y aura des débats contradictoires, justement parce qu’on en parle, sur des thèmes précis : l’économie, la santé, maladies, notre cultureCette deuxième chaine sera créée, pour secourir la première chaine, qui,  elle, poursuivra son chemin. » a déclaré le ministre Max Ahouèkè. Il a ajoutera que pour 2013, les réformes entreprises l’année dernière dans le domaine des télécommunications vont se poursuivre, la poste aura son lot en 2013.  «…  les chantiers sont énormes, et  la vision du gouvernement, c’est d’apporter l’internet à la porté de tout le monde d’ici 2015. » dira-t-il. Il a souligné que c’est dans ce cadre qu’il y a le projet de création  des centres multimédias communautaires, pour lesquels le Bénin a signé un protocole d’accord de convention financière, à la fois en Coré et en Chine. Le ministre de la communication précise  qu’avec la Chine, c’est un montant de   80 milliards de francs cfa  et  60 milliards de dollars avec la Corée. Avec le vote du budget 2013, ce projet peut déjà démarrer. A en croire le ministre Ahouèkè, le projet pourra démarrer en 2013 avec 20 communes déjà selectionnées. «  On va commencer par là, et après, on ira aux 57 qui restent, pour pouvoir accomplir la décision du gouvernement, de faire du Bénin le quartier Latin de l’Afrique. Ce n’est pas pour vanter les mérites de mon ministère. Mais le prisonnier qui est en prison, ne sait pas ce que son avocat est entrain de faire pour lui. Mais une fois qu’il sort, il s’aperçoit que son avocat avait travaillé ». a conclu le ministre Ahouèkè donnant ainsi rendez-vous aux populations pour les mois à venir.

Francis Z. OKOYA