Skip to content
Vous etes sur la page:
Rebondissement dans l’affaire du 1er Août 2011 à Natitingou :Kassa Mampo Gilbert Nahini en prison depuis hier PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matinal du 13/04/2012   

Le Président du Comité de développement de la ville de Natitingou a été déposé hier jeudi 12 avril 2012 à la prison civile de la localité. Kassa Mampo Nahini a été inculpé par le juge d’instruction du 2ème cabinet du Tribunal de première instance de Natitingou, Me Eric Marcel Ahéhéhinnou, pour le meurtre d’El Hadj Kouabi Fawaz...

Ce dernier est décédé le 04 mai 2011 au cours d’une marche de protestation pacifique qui a dégénéré en affrontement entre forces de sécurité publiques et populations de la localité. Convoqué à comparaître plusieurs fois, Kassa Mampo Nahini Gilbert ne s’est jamais présenté devant le juge d’instruction. Et c’est par un mandat d’amener délivré par ce dernier que le commissariat de police de Natitingou l’a conduit, dans la soirée de ce jeudi 12 avril 2012 au Tribunal de première instance de Natitingou. Il a été par la suite déposé à la prison civile de Natitingou pour les besoins de l’enquête sur le meurtre de El Hadj Kouabi Fawaz, conducteur de taxi moto tué par balle au cours de la marche. Trois autres responsables du Comité de développement de Natitingou à savoir, le vice-président Dieudonné Dassagaté, le trésorier Habib Dogo et le secrétaire Paul Faradito, sont aussi convoqués pour être écoutés dans le même dossier. Ils sont séparément convoqués par le juge du 2ème cabinet du Tribunal de première instance de Natitingou entre le 11 et le 20 avril 2012. Qu’en sera-t-il de leur sort ? On en saura davantage, les jours à venir. Rappelons que ce Comité de développement avait organisé une marche de protestation pacifique pour exiger du gouvernement, une fête de 1er Août 2011 non bâclée à Natitingou. Une marche encadrée par les forces de sécurité publiques à l’issue de laquelle, la saisie de la moto d’un des manifestants a occasionné un affrontement entre forces de sécurité publiques et populations. Le sieur Kouabi Fawaz a perdu la vie au cours des manifestations. On a également déploré plusieurs blessés et des dégâts matériels.


Hervé M. Yotto (Br Atacora-Donga)