Skip to content
Vous etes sur la page:
Déclaration du Parti du renouveau démocratique: Impossible de composer avec le gouvernement Boni Yayi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Fraternité du 13/04/2012   

Charlemagne HonfoLe Parti du renouveau démocratique (Prd) a rendu publique une déclaration hier par la voix de son porte-parole, le député Charlemagne Honfo. C’était au Palais des gouverneurs à Porto-Novo en présence de la quasi-totalité des députés membres dudit parti. Il s’agit d’une déclaration politique qui vient lever l’équivoque sur des rumeurs faisant état de ce que le Prd est sur le point de rentrer dans le gouvernement du président Boni Yayi...

Pour le Prd qui dit avoir toujours œuvré pour la consolidation de notre processus démocratique en jouant sa partition sur l’échiquier politique national, il n’est pas question aujourd’hui de composer avec le régime du président Boni Yayi qui violerait certains acquis de la Conférence des forces vives de la Nation. Il s’agit selon le Prd, de la dégradation de la gouvernance politique et économique du Bénin ; la détérioration du niveau de vie des populations en termes de pouvoir d’achat ou l’amenuisement du panier de la ménagère au point où ce n’est que la lutte pour la subsistance qui préoccupe aujourd’hui un nombre grandissant de nos concitoyens ; la tendance prononcée à l’autocratie, la perte de l’indépendance des institutions républicaines et de contre-pouvoir qui devraient assurer un bon équilibre social et politique ; de toute évidence, ces institutions, par leur inféodation à l’Exécutif, ne garantissent plus d’espace d’expression de différences, encore moins de contestations ; la privation arbitraire et illégale du droit de vote de centaines de milliers de citoyens et leur exclusion du processus d’élection des dirigeants de leur choix par l’imposition d’une Liste Electorale Permanente Informatisée (Lépi) tronquée et non consensuelle ; la politisation à outrance de l’Administration d’Etat prenant pour base le régionalisme et le népotisme ; pour ne citer que ces dysfonctionnements-là. Aussi, le Prd se dit-il déterminé à œuvrer pour une gouvernance et pour l’alternance démocratique. « C’est pourquoi et conformément aux résolutions adoptées par son 3ème Congrès Ordinaire des 11 et 12 février 2012, entérinées par son Bureau Politique le 07 avril 2012, le Prd déclare par la présente être formellement dans l’opposition, en attendant le dépôt d’une proposition de loi modificative de la loi n°2001-36 portant Statut de l’opposition », a précisé le Porte-parole Charlemagne Honfo dans ladite déclaration.


Karim Oscar ANONRIN