Skip to content
Vous etes sur la page:
Signature du cahier des condoléances à la Cour constitutionnelle: Les obsèques de Conceptia Ouinsou prévues pour samedi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Matin du 14/04/2011   
Jeudi, 14 Avril 2011 08:53

Depuis hier mercredi jusqu’au vendredi prochain veille des obsèques de l’ex-présidente de la Cour constitutionnelle, feue Conceptia Liliane Ouinsou, les différentes composantes des corps constitués de la nation vont procéder, en hommage à l’illustre disparue, à la signature du cahier des condoléances ouvert au siège de la Cour constitutionnelle à Cotonou... Feue Conceptia Liliane Ouinsou, ex-présidente de ladite institution pendant dix ans est décédée à Porto-Novo dans la nuit du 8 au 9 mars 2011 des suites d’une maladie. Elle sera inhumée le samedi prochain au cimetière de Danto à Porto-Novo

Ce devoir de reconnaissance à l’illustre disparue a commencé hier mercredi avec les présidents des institutions de la République qui durant toute la matinée de ce mercredi ont pris d’assaut les locaux de la Cour constitutionnelle afin de rendre un hommage à la mémoire d’une brave femme qui a présidé avec zèle aux destinées de la Cour constitutionnelle pendant une décennie. Ce jour, il s’agira du tour des membres du gouvernement ainsi que des corps diplomatiques accrédités au Bénin de saluer la mémoire de feue Conceptia Ouinsou. Enfin vendredi, c’est à la société civile béninoise d’honorer la mémoire de la disparue. « La Cour constitutionnelle du Bénin a un devoir de reconnaissance envers Mme Conceptia Ouinsou », a indiqué hier mercredi à la presse, l’actuel président de la Cour, quatrième mandature, Me Robert Dossou. Pour lui, la jurisprudence que dame Ouinsou et son équipe ont laissée ne saurait être ignorée. Au contraire selon lui, cette jurisprudence doit continuer d’inspirer plus d’un. Appeler donc à un hommage national en la mémoire de la regrettée, cela reste pour Me Robert Dossou, un signal fort de devoir de reconnaissance qui mérite d’être tenu à plus d’un titre. Selon Me Robert Dossou, cette dame en mérite plus, du moment où elle a eu à rendre d’énormes services aux institutions de la république avec un mélange d’audace et de prudence, a-t-il taché de mentionner au sujet de la disparue qui, a-t-il dit, reste un modèle.

Un héritage de jurisprudence

« Nous continuerons de nous référer à sa jurisprudence », a laissé entendre Robert Dossou avant d’ajouter que cette jurisprudence demeure un symbole de fondation laissée par son feue prédécesseur et  sur laquelle dit-il, il conviendrait d’aligner des briques dans la sûreté pour la postérité. Que ce soit la patrie, son institution et tous ceux qui lui rendront hommage se doivent de s’inspirer du modèle qu’elle représente pour son pays. Les obsèques de feue Me Conceptia Ouinsou auront lieu le samedi 16 avril prochain au cimetière Danto à Porto-Novo.

Justin EDIKOU