Skip to content
Vous etes sur la page:
L’Union fait la Nation au grand complet derrière Houngbédji PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Evènement Précis du 01/04/2011   
Vendredi, 01 Avril 2011 09:01

Rejet des résultats du scrutin du 13 mars:L’Union fait la Nation au grand complet derrière Houngbédji

Le candidat de l’Union fait la Nation s’est prononcé ce jeudi 31 mars 2011 à son siège de communication à Cotonou sur les résultats du scrutin du 13 mars dernier. Me Adrien Houngbédji ne reconnaît pas la victoire de son challenger Boni Yayi et est fortement soutenu par son alliance Union fait la Nation.


Bruno Amoussou, Séverin Adjovi, Antoine Idji Kolawolé, Léhady Soglo, Lazare Sèhouéto, Eric Houndété, Georges Bada, Cyriaque Domingo, Timothée Gbèdiga, Innocent Gandaho, Félix Essou Dansou, Yèhouétomè, Codjia, Irenée Agossa etc. Les leaders et chefs de partis de l’Union fait la Nation étaient au grand complet autour de leur candidat à la dernière élection présidentielle à l’occasion de sa déclaration du Jeudi 31 mars.

Le discours du candidat n’a pas varié depuis la proclamation des grandes tendances par la Commission électorale nationale autonome(Cena). Me Adrien Houngbédji ne reconnaît pas la victoire de Boni Yayi au scrutin du 13 mars. Ni les résultats provisoires, ni définitifs proclamés par la Cour Constitutionnelle n’ont ravisé l’Union fait la Nation et son candidat. La grande mobilisation des ténors de cette alliance hier à la villa Laïco à cette déclaration, semble laisser croire à un durcissement des convictions.

Car si l’absence des autres membres de l’UN à la sortie du 21 mars dernier a laissé planer quelque suspicion sur la réelle position de l’UN et celle de son candidat face aux résultats, cette déclaration intervient pour attester de l’intégrité du bloc mais aussi de son unité de position face au scrutin du 13mars. L’UN et Me Adrien Houngbédji certifient que l’élection présidentielle du 13 mars est truffée d’«irrégularités et fraudes massives avérées qui font de ce scrutin une parodie d’élection et la honte de notre démocratie ».

Et tout en réitérant son « ambition principale qui a toujours été de servir une cause, celle de l’instauration et de la consolidation de l’Etat de droit et de la démocratie dans notre pays », Me Adrien Houngbédji et l’Union fait la Nation « confirment leur rejet de ces résultats, et expriment leur solidarité avec le peuple spolié », convaincus que « cette vérité finira par s’imposer ».

Médard GANDONOU

 

Janvier YAHOUEDEOU

Victor Prudent TOPANOU

Kessilé TCHALA SARE

Christian Enock LAGNIDE

Abdoulaye Bio Tchané

Joseph Salomon BIOKOU

Issa SALIFOU

Cyr N’PO KOUAGOU

Joachim DAHISSIHO

Yayi BONI

Marie Elise GBEDO

Jean Yves SINZOGAN