Skip to content
Vous etes sur la page:
Kamarou Fassassi salue la décision de la Cour et invite au calme PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La Nouvelle Tribune du 01/04/2011   
Vendredi, 01 Avril 2011 09:08

Après la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle, donnant vainqueur au premier tour le président Boni Yayi, le président du PRD Nouvelle Génération, Kamarou Fassassi, a fait une déclaration hier à la presse. Déclaration dans laquelle il a accepté, en bon démocrate, ces résultats de la Haute juridiction même si ce ne sont pas ceux qu’il aurait personnellement souhaités. Dans cette même logique, il a invité le peuple béninois en général et les militants et sympathisants de son parti en particulier au calme... Il s’est ensuite adressé au nouveau président élu pour qu’il reprenne « les choses en main avec les expériences qu’il a acquises pendant son premier mandat afin que les idéaux du peuple béninois soient atteints ». (Lire ci-dessous l’intégralité de sa déclaration)
DECLARATION DE KAMAROU FASSASSI, president du prd-nouvelle generation

Béninoises, Béninois, mes chers compatriotes,

Les résultats définitifs du scrutin présidentiel du 13 mars 2011 sont tombés. Il y a eu d’abord la CENA puis les résultats provisoires de la Cour Constitutionnelle, puis les recours des candidats et les résultats définitifs de la Cour Constitutionnelle. Ces résultats ne sont pas ceux que j’aurais personnellement souhaités. Je me suis battu avec mes amis pour qu’il y ait alternance, mais voilà : l’arbitre suprême que nous nous sommes librement choisi a tranché.

En bon démocrate, bon républicain, en patriote convaincu, nous nous devons de nous incliner. Et après avoir consulté les membres de mon parti, les amis qui ont lutté avec moi pendant longtemps, je voudrais demander au peuple béninois et aux militants et sympathisants du PRD Nouvelle Génération en particulier, de rester calmes et de vaquer à leurs occupations pour le plus grand bien de notre pays qui n’a pas besoin d’ajouter une aventure à ses multiples problèmes.

Le Porto Novien que je suis voudrait dire qu’il comprend ses compatriotes qui auraient voulu que le Président de la République fût  un des leurs. Mais comme je le dis souvent le pouvoir est d’essence divine, ce sera pour une autre fois, la prochaine fois pourquoi pas? Le « Wémènou » que je suis voudrait dire aux autres «Wémènou » de travailler pour la prospérité de notre région. Nous avons joué au dur, mûr, sûr pour la plupart pendant longtemps, il est temps de regarder la vérité en face. Le béninois que je suis appelle tous ses compatriotes au calme sans distinction de race ou de religion pour que notre pays sorte de l’ornière dans laquelle il se trouve.

Je suis sûr que chacun d’entre nous jouera sa partition pour atteindre les objectifs que je viens d’énumérer. C’est pourquoi je voudrais me tourner vers le Chef de l’Etat qui a publiquement reconnu qu’il ne connaissait pas les béninois, qu’il doit reprendre les choses en main avec les expériences qu’il a acquises pendant son premier mandat afin que les idéaux du peuple béninois soient atteints : il s’agit des idéaux de paix et d’unité nationale sans distinction de race, de région et de religion pour conduire le développement de notre pays.

Les ressentiments de ceux qui en ont eu pendant le mandat du Chef de l’Etat doivent faire place à la sauvegarde des intérêts essentiels de notre peuple. En un mot, j’appelle toutes les béninoises et tous les béninois au calme pour qu’ensemble, nous puissions défendre la paix et la démocratie chèrement acquises dans notre pays, gage d’un développement tant souhaité.

Vive la démocratie

Vive la liberté

Pour que vive le peuple béninois

Je vous remercie

 

Janvier YAHOUEDEOU

Victor Prudent TOPANOU

Kessilé TCHALA SARE

Christian Enock LAGNIDE

Abdoulaye Bio Tchané

Joseph Salomon BIOKOU

Issa SALIFOU

Cyr N’PO KOUAGOU

Joachim DAHISSIHO

Yayi BONI

Marie Elise GBEDO

Jean Yves SINZOGAN